Se connecter à son féminin sacré éviterait la violence

Le 08 mars est la journée internationale dédiée aux droits de femmes. Si chacun en soi pouvait connecter cette partie du féminin sacré alors la violence envers les femmes diminuerait. Nous avons tous, en nous, un pilier masculin et un pilier féminin. Nous avons tous par essence une partie de ces deux énergies. Le déséquilibre qui s’est installé en nous engendre des réactions et des comportements à l’origine de maux. Les blessures rencontrées au fur et à mesure de notre vie, ont laissé des traces dans notre inconscient et dans notre corps. Des cuirasses s’installent, empêchant la libre circulation de ces deux énergies complémentaires. Avant même d’être en couple avec l’autre, nous abritons au sein même de notre corps un couple intérieur. Et nous avons à prendre soin de cet équilibre des polarités. Se connecter à son féminin sacré éviterait la violence.

union du féminin sacré et du masculin sacré

Le féminin sacré en Inde

En Inde, l’union du féminin et du masculin est sacré. Les temples Hindous abritent de nombreuses statues, dédiées à cette union. Le shiva lingam (représentant le phallus) associé au yoni (représentant la vulve) sont vénérés chaque jour. Au temple  de Brihadeeswarar dans le sud de l’Inde, à Tanjavur, classé patrimoine mondial de l’Unesco., dans la région du Tamil Nadu, chacun peut apprécier une enfilade d’un nombre incroyable de lingam.
Cet objet vénéré, représente l’interdépendance entre SHIVA et son Epouse PARVATI;
Lingam représente Le Phallus, l’organe masculin. Il est symbolique du dieu SHIVA. Il évoque la force qui pénètre toute chose.
Yoni représente la Vulve, l’organe féminin.  Elle est le symbole de la déesse SHAKTI, la puissance de l’énergie féminine, qui reçoit et qui crée. C’est l’origine de la création.
L’union des deux évoque la relation intime et la libération de la créativité, du pouvoir créateur.

feminin et masculin sacré en inde
Le couple intérieur, féminin et masculin

Le féminin c’est la partie en nous, yin, celle qui reçoit et met au monde, c’est l’énergie de la mère qui accueille ce qui est, en douceur, pour déverser, redonner. C’est l’expression de la créativité, la force intuitive qui nous traverse…
Le masculin, c’est la partie en nous, yang, qui tranche, qui affirme, qui pose le cadre, qui structure, qui prend en charge et sécurise. C’est la force qui traverse.

Lecture du symbole utilisé pour représenter la femme :

Résultat de recherche d'images pour "symboles triangle"

La représentation traditionnellement utilisée pour symboliser le corps d’une femme s’appuie sur ce triangle, avec la pointe en haut et la largeur en bas.  La lecture nous renseigne sur le fait que la puissance de la femme est bien dans sa base, dans son sacrum, dans son lien enraciné à la terre. Si l’ancrage est défaillant, la femme aura des soucis dans ses jambes, dans ses pieds, sans son ventre, dans sa sexualité.

Quand le triangle est inversé comme pour symboliser l’homme,  c’est évocateur d’une circulation d’énergie différente : un mental fort, une femme très intellectuelle, ou très présente dans l’énergie du coeur mais avec une absence de libido.

Et en couple, comment rééquilibrer le féminin sacré ?

Les deux énergies, féminin et masculin, sont nécessaires à chacun pour prendre sa place dans le monde. Dans un couple, si l’un des deux vit un déséquilibre entre ses deux polarités il entraine un déséquilibre du couple. Par exemple, si la femme n’est pas assez connectée à son féminin sacré, et si elle est trop présente dans l’énergie de son coté masculin, elle ne laissera pas assez de place pour que son conjoint s’y installe. Il ne saura pas se connecter alors à son masculin sacré.  Idem si un homme est trop présent dans sa partie féminine, il sera en couple avec une femme qui investira son pilier masculin plus fortement.

Le couple extérieur agissant de ce fait pour rééquilibrer les énergies des deux couples intérieurs défaillants.

La mission du féminin de sacraliser la sexualité, de la spiritualiser, et de l’incarner sainement dans la chaire. A noter que cette mission n’est pas réservée aux femmes, elle peut aussi être assumée par un homme qui est connecté au féminin sacré en lui. Selon les pays et selon les cultures, le féminin sacré n’a pas toujours le droit d’expression, alors à force d’être bafoué, violé, profané, il s’éteint.  Et l’humanité perd son essence. Car c’est la femme, le féminin sacré, qui ouvre le coeur des hommes.

Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à contacter Sylvie et Nathalie, école internationale du féminin sacré : http://femininsacre.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *