Voyage en Polynésie – De la tête au coeur le voyage d’une vie

Partir en Polynésie c’est entrer dans un rêve. C’est ouvrir un espace qui connecte instantanément sur la beauté, presque la pureté originelle. Partir en quête des mers du Sud c’est entamer un voyage vers soi. Vers son île intérieure,  celle qui contient le trésor de chacun. Partir au Bout du Monde c’est lâcher ses repères, c’est s’abandonner à la route, c’est lâcher l’identité du faire pour entrer dans la dimension de l’ETRE. C’est se déconnecter du connu, du vécu, pour se reconnecter à l’Essentiel, à son âme. A 48 ans, j’ai emprunté ce chemin. J’ai abordé cette expérience en m’ouvrant à l’inconnu, en laissant pleinement la VIE entrer par chaque pore de ma peau. J’ai délibérément coupé mon mental, pour permettre à la vie de me surprendre, de me combler de moments de grâce. J’ai choisi de vivre pleinement l’occasion qui se présentait à moi, à chaque instant, en laissant de coté, les peurs, les croyances, les conditionnements, les projections…pour entrer dans la dimension de l’ ouverture du coeur, de l’accueil de ce qui est là, avec bienveillance, avec amour, avec joie. Ce fut une incroyable leçon de VIE. Qu’il est doux et vibrant d’apprendre à vivre ainsi. « De la Tête au Coeur le Voyage d’une Vie« . C’est là le titre de la baseline que j’avais choisi pour qualifier mon activité AOBORA. J’avais eu cette intuition, avant d’emprunter la voie de ce voyage en Polynésie. Aujourd’hui cette phrase résonne de tout son sens.

conférence développement personnel - polynésie
Voyage en Polynésie – De la tête au coeur, le voyage d’une vie

Enfant, j’ai rêvé d’îles, de mers turquoises, de sable blanc, de cocotiers, de végétation luxuriante, de cascades, de piscines naturelles entourées de roches, de fleurs multicolores, d’oiseaux et de poissons bleutés. J’imaginais cet ailleurs comme familier.  Pour moi c’était une évidence, j’irais là bas.

Je suis née dans une famille dont la lignée a toujours eu un lien fort à la terre. Dans un environnement rural, où les voyages ne font pas partie des habitudes, où la terre de naissance, est forcement la terre de l’ancrage.

Alors cette petite fille rêvait de Polynésie mais les adultes lui répétaient que ce n’était pas possible, que c’était trop loin, trop cher, trop ….et qu’il fallait oublier, cesser de rêver, ajoutant cette phrase qui tue : « tu n’iras jamais, c’est n’importe quoi ».

J’ai fait un bac scientifique, j’ai voulu être Océanographe. Là encore le poids du conditionnement m’a fait renoncer au projet : comment avoir une vie de famille à l’autre bout du monde ?

Alors j’ai choisi des études de Tourisme, un BTS puis une Maitrise. Prendre sa vie en main, s’assurer des voyages, et peut être un jour, le Pacifique et les Mers du Sud

En moi le désir de Polynésie a toujours été présent. Il s’est manifesté plusieurs fois. Mon corps m’a aussi envoyé des rappels à l’ordre, notamment ce soir d’une date clé, d’un jour où je mettais promis 20 ans plus tôt d’être au Rendez vous de cette Polynésie de mon coeur. Et ce fut une poussée de boutons, violente, rapide et parfaitement localisée sur les zones de mon corps, en lien avec les mémoires.

Je devais partir ! C’était vital. Le rendez vous a enfin eu lieu en septembre 2017. Un mois en Polynésie, à la rencontre de 9 îles, sur l’archipel des iles de la Société et l’archipel des Tuamotu : Tahiti, Maupiti, Raiatea, Tahaa, Huahine, Moorea, Bora Bora, Tikehau, Rangiroa, Fakarava.

AOBORA, De la Tête au Coeur le voyage d’une vie. C’est la définition de mon activité de mentoring pour vous accompagner à oser être soi, et c’est aussi le titre d’une conférence en développement personnel que j’anime le temps d’une soirée en entreprise ou entre amis. Ce témoignage résonnera en chacun, à coup sur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *