Voyage au Canada Inspiration Bien être Collaboratif à Montréal

Montréal est une ville dynamique. Elle attire chaque année de plus en plus d’étudiants étrangers. Elle vient même de détrôner Paris au classement général des villes préférées par les étudiants et devient la meilleure ville au monde selon QS Best Student Cities 2017. Avec ses 11 universités, et une population étudiante de 250 000 habitants, Montréal reste séduisante pour son niveau de vie accessible et aussi par ses très nombreuses animations qui rendent la ville si vivante toute l’année, (l’Igloofest, la fête des neiges, Montréal en lumière, …), même par le frimas glacial de cet hiver canadien qui n’en finit pas. Cette vitalité s’exprime dans chaque quartier par des activités souvent gratuites et initiées par un collectif,  de surcroit ouvertes à tous. C’est un plaisir de ressentir cette effervescence. Je vous partage ici mon inspiration bien être collaboratif à Montréal dans ce 3ème article de la série LIFESTYLE à Montréal.

Bien être collaboratif à Montréal – l’esprit

En 2015, la Ville a lancé sa plateforme collaborative « Faire Montréal » pour construire une ville plus verte, plus équitable, plus durable, et surtout permettre aux citoyens de participer activement à améliorer la vie dans leur cité. Ils peuvent être force de proposition et se voir réellement soutenus dans leurs projets, par des fonds, par des apports de compétences ou de logistique,.. Car à Montréal, une ville intelligente c’est d’abord une ville qui collabore avec toutes les forces vives du territoire : citoyens, entreprises, et collectivités réunis pour ce défi. Cette plateforme a enregistré plus de 180 projets et c’est un des 70 projets du vaste programme  « Montréal ville intelligente« .  Pour en savoir plus, voir le détail du plan d’actions sur 2015 / 2017   => http://villeintelligente.montreal.ca/sites/villeintelligente.montreal.ca/files/plan-action-bvin-ce-6-mai-2015.pdf

Bien être collaboratif à Montréal- ruelles vertes
Ruelles vertes de Montréal

Bien être collaboratif à Montréal, des exemples concrets

  • Au coin, d’une rue ou sur une place, l‘installation de terrasses en bois dès les beaux jours sur un carré disponible, avec bancs et piano, accessibles aux passants pour se laisser baigner par la mélodie d’un musicien amateur qui s’en vient, ou encore un peu plus loin, sur une place, près d’une entrée de métro, une grande table avec micro et ampli, et tout autour des chaises, pour une conférence libre et improvisée. Je me serais bien vue ici lancer une intervention. Avec cette logistique déjà gérée, ça donne des ailes.

    Bien être collaboratif à Montréal- les terrasses aménagées
    Bien être collaboratif à Montréal- les terrasses aménagées
  • La possibilité pour un collectif de citoyens d’investir un terrain vacant, avec le projet Lande qui les accompagne  dans la réappropriation concrète (incluant la réglementation, la négociation et la mobilisation) des espaces disponibles près de chez eux pour en faire un espace de jeu, un lieu vert, un jardin partagé, … Les jardins en ville, c’est un sujet prioritaire ici. En effet, on estime qu’il y a environ 15 000 personnes investies dans les jardins communautaires et 2000 personnes en plus dans les jardins collectifs. L’agriculture urbaine serait pratiquée par 700 000 montréalais, sachant aussi que 4 universités de Montréal accueillent des projets d’agriculture urbaine.
  • Des ruches en ville pour le développement d’une apiculture urbaine, avec l’implication de 11 CEGEPS (établissements scolaires), une quinzaine d’entreprises  (hôtels, restaurants, usines) qui utilisent leurs potagers ou leurs toits pour installer des ruches.  aménagent des potagers et des ruchers sur leurs terrains ou leurs toits.
  • Pour les commerçants, un service permettant de faciliter l’installation de jolis terrasses bénéficiant de supports prévus pour la garniture de jardinières fleuries
  • Les « croques livres« , ces armoires à livres, ces boites à bouquins, installés sur un trottoir, où chacun peut venir emprunter ou déposer son ouvrage favori, librement, gratuitement, sans rien d’autre comme démarche à faire. Idem pour le kiosque à jouets, avec partage de jeux de société.


    Bien être collaboratif à Montréal croques livres
    Bien être collaboratif à Montréal – croques livres
  • Le projet des ruelles vertes, où les habitants sont soutenus financièrement (jusqu’à 500 dollars par projet, sur la base d’appels d’offres) pour verdir leurs abords, leur rez de jardin, planter des légumes dans leur rue. C’est aussi l’occasion de se connaitre, d’apprendre et collaborer ensemble… (ça s’inscrit dans le projet « Transforme ta ville »). Les Montréalais définissent eux même leur champ d’action sans attendre que d’autres le fassent pour eux. Se prendre en main, et sentir l’appui de la collectivité, qui encourage, là où dans d’autres pays elle administre avec règlementation et restrictions.
  • Pour les citoyens, les créateurs, les entrepreneurs qui recherchent un endroit pour se poser, pour échanger et travailler, « la remise« ,  coopérative solidaire qui propose la mise à disposition de ses outils, facilitant la synergie, la mutualisation des ressources, la richesse des liens sociaux et la réduction du gaspillage (au 8280 boul. Saint-Laurent, local 411, http://laremise.ca/ )
  • Pour les entrepreneurs qui démarrent, un lieu sympa et accessible pour travailler et utiliser des salles équipées à prix modique. Un espace collaboratif inspirant : la Gare (https://garemtl.com/)
  • Pour les habitants d’un quartier, pouvoir décider du commerçant qui reprendra le local laissé vide, avec le service Potloc, plateforme de crowdsourcing https://potloc.com/fr
  • Quand un site est laissé à l’abandon, les citoyens, les entrepreneurs, les artistes sont sollicités dans le cadre d’un appel à projet pour s’exprimer sur des propositions de réhabilitation. C’est le cas actuellement avec l’emprise foncière importante des anciens bâtiments de l’usine désaffectée près du vieux port
  • l’Ancre Des Jeunes et sa boite à outils mis à disposition pour lutter contre le décochage scolaire. Chaque acteur de Montréal qui souhaite se mobiliser pour cette cause est accompagné par un service de coaching, avec remise d’une série de documents de références sur l’approche d’intervention et les modalités d’application pour implanter une Ancre des Jeunes dans son quartier. http://www.ancredesjeunes.org/
  • Espace Fabrique, une coopérative de solidarités, à la fois lieu de formation, de création et fabrication industrielle, autour du métal, qui permet d’aller de l’idée à la fabrication, ouvert aux étudiants, artistes, artisans, entreprises, …une sorte d’incubateur technique à l’inspiration makerspace des USA, permettant de démocratiser l’accès à un lieu de conception et de fabrication industrielle.  https://espacefabrique.com/
  • EchoFab, le Fab lab homologué au MIT (inclusion, d’innovation, d’éducation et de collaboration). C’est un espace de création et de fabrication numérique ouvert au public, réunissant une communauté d’entrepreneurs, d’ingénieurs et inventeurs, d’étudiants, de programmeurs, d’artistes, de bricoleurs, …(installé à Rivière-des-Prairies : http://www.echofab.quebec/fr/ )
  • DeGama, une coopérative de solidarité pour les immigrants, apportant des services sur chaque volet du cheminement : personnel, professionnel, social et familial. https://www.degama.ca/
  • Et tant d’autres exemples !
Bien être collaboratif à Montréal - les jardineries
Bien être collaboratif à Montréal – les jardineries

Bien être collaboratif à Montréal, l’exemple des Jardineries

Si vous cherchez une activité à faire lors de votre séjour à Montréal, vous aurez l’embarras du choix. Chaque quartier offre de quoi vivre un bon moment, en toute simplicité, et la plupart du temps sans avoir à payer. Les initiatives fleurissent, spontanément, par des collectifs de citoyens qui investissent un lieu pour l’aménager et demandent l’aide de contributeurs bénévoles, comme par exemple les jardineries, qui jouxtent l’ancien site du Parc des jeux Olympiques. C’est un espace autogéré qui accueille des évènements, des spectacles, des ateliers...On peut s’y promener, venir une manger une pizza au feu de bois, cueillir quelques fruits ou légumes plantés avec l’aide de citoyens, venus donner un coup de mains aux plantations au printemps. Ce jardin a été réalisé à partir de matériaux de récupération comme par exemple une baignoire devenu bac à fleurs, …cf les photos ci dessous

Bien être collaboratif à Montréal, l’exemple Au Pied Du Courant

Au bord de l’eau, les pieds dans le sable, les yeux dans les cabines de plages d’inspiration Alerte à Malibu, écoutant avec délice le son des Ukulélés, en sirotant une kumbucha, assise sur un pouf ou allongée dans le hamac, partageant ce moment avec les familles et les amis venus profiter d’un moment tout simple et chaleureux. Voilà comment je découvre ce lieu atypique : le village au Pied du Courant. Ce parc qui se réinvente sans cesse, est un laboratoire participatif créé par des designers, des artistes, des entrepreneurs, des citoyens, …La créativité est de mise. L’entrée est gratuite ainsi que toute la programmation. Le matériel reste installé pendant toute la saison (y compris la sonorisation), sans dégradation. C’est là qu’on voit aussi la notion de respect dont je parlais dans mon article précédent (Inspiration Bien être à Montréal)
J’ai fréquenté ce lieu en fin d’après midi. Il était prévu un concert de ukulélés à 17h, avec surement une association de musique, qui a proposé à ses membres de venir jouer en plein air, et la possibilité pour chaque Montréalais de se joindre simplement au groupe, assis dans le sable. Au bout d’une heure, une trentaine de joueurs étaient à partager ensemble ce joli moment de poésie. Et tout autant de personnes à les écouter avec bonheur. Instants de plaisir, juste offert. https://www.aupiedducourant.ca/

Bien être collaboratif à Montréal - pied du courant
Bien être collaboratif à Montréal – pied du courant

Bien être collaboratif à Montréal, l’exemple du restaurant Robin des Bois

A Montréal il existe plusieurs lieux de consommation alternative (à suivre mon prochain article). Parmi les restaurants que je vous recommande, voici Robin des Bois. C’est d’abord un bon resto avec des produits frais, locaux, et fait maison à 100 %. C’est aussi un lieu avec une organisation atypique : des bénévoles serveurs et en cuisine sont présents autour d’une équipe permanente, et tous les bénéfices de ce restaurant d’économie solidaire sont donnés à des associations caritatives (agissant pour réduire l’isolement social, la solitude et la pauvreté). Chacun peut faire acte de bénévolat selon son temps et ses envies en postulant depuis leur site, soit pour être affecté au service en cuisine, soit pour être au service aux tables. Donner son temps ou son argent, peu importe, l’essentiel  étant de se sentir concerné par la cause commune : aider ceux qui en ont besoin à sortir des moments difficiles de la vie.  L’équipe s’est développée depuis 2008 et l’activité aussi : leur cuisine est aussi vendue  à emporter ou livrée. En plus de la restauration en salle, le lieu sert également pour des « party » diverses, pour les entreprises qui organisent des journées  « team building », pour des mariages, des événements funéraires, des camps de jour pour enfants, des programmes de réinsertion sociale, …
http://robindesbois.ca/

Bien être collaboratif à Montréal - restaurant robin des bois
Bien être collaboratif à Montréal – restaurant robin des bois

Bien être collaboratif à Montréal, l’exemple du Café Imagine

Ce café vient d’ouvrir sur Montréal. Lieu très agréable à l’angle d’une rue, avec des grandes vitres. Clair, avec de grands plafonds, des matériaux recyclés, aménagé avec goût. C’est un café sur le principe des anticafés (dont je vous parle dans l’article Bien être à Montréal Consommer Autrement). Les gens y viennent pour l’espace, pour profiter des collations gratuites (gâteaux, fruits, Granola le matin, boissons chaudes ou froides…), puisque le paiement se fait à l’heure de présence. C’est une approche qui met en avant la création, l’inspiration avec des ateliers et conférences organisées sur place avec participation pour un cout très modique, donnant accès à une consommation à volonté.
J’ai participé à un atelier sur le thème story stelling. J’étais venu écouter un intervenant et je me suis retrouvée contributrice de l’atelier. Le thème était comment préparer une intervention efficace. Et le conférencier a passé la main au bout de 30 minutes à chacun, en mettant les volontaires en situation de pratiquer directement l’enseignement reçu. Ma participation spontanée était sur le thème : « combien de fois par jour vous prenez conscience des émotions qui vous habitent ?  » L ‘ensemble de l’atelier était filmé : la partie du conférencier et aussi les participations de chacun. En France nous aurons prévenu avant du fonctionnement, ici on découvre sur place que nous, en tant que participant, sommes aussi contributeur de la richesse de ce qui va être proposé ce soir là. Le passage a l’action est plus naturel. http://cafeimagine.ca/

Merci à Leslie et Antoine pour leur accueil pendant mon séjour et pour m’avoir guidée dans ces inspirations à Montréal.

Poursuivre la lecture du dossier LIFESTYLE à Montréal, « Voyage au Canada, Bien être à Montréal » :

Voir plus d’articles de la rubrique « Carnet de voyage intérieur » pour découvrir d’autres destinations, ailleurs dans le monde qui nourrissent mon inspiration BIEN ETRE au quotidien.

Si vous souhaitez vivre l’un de vos voyages d’immersion =>
Utilisez le formulaire contact AOBORA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *