A vos baskets toutes

Sports et femmes déjà tout un programme. Fabienne Broucaret nous emmène pour un Tour de France du sport au féminin dans cet ouvrage : « A vos Baskets Toutes ! ». A chacun son Everest : du haut niveau, à la pratique du jogging quotidien, l’important c’est d’épouser le mouvement. Que ce soit dans le cadre familial ou au sein de l’entreprise avec les collègues, se motiver ensemble pour se sentir bien et au delà, pour prendre sa place dans la société. Se dépasser, se réaliser et accomplir des exploits, à travers le sport, soit en pratiquant, soit en encadrant, …Et c’est aussi dépasser des inégalités. En effet, cela n’échappe à personne que le traitement du sport au féminin (dans les médias par exemple), n’a pas d’égal avec le sport masculin. L’auteure de cet ouvrage nous donne des exemples pour démontrer qu’il est possible de changer la donne, quand on le veut vraiment !

couverture-a-vos-baskets-toutes

Sortir des stéréotypes, casser les conditionnements, oser être soi. Dans le sport comme dans la vie. L’activité physique est un terrain de jeu où s’expriment aussi nos peurs, nos croyances, nos préjugés, …

La pratique sportive est souvent associée à la réussite, à l’esprit de la gagne, au défi individuel. Au delà de cette référence à la performance, le sport c’est aussi travailler sur l’estime de soi. Se sentir mieux dans son corps, en harmonie « corps, âme, esprit », se donner les autorisations nécessaires pour vivre pleinement ce rendez vous avec soi, qui apporte une dose d’adrénaline, d’hormone du plaisir, et qui participe à évacuer le stress. Développer le sentiment d’appartenance, au collectif, à la communauté, comme un pont pour apprendre à occuper pleinement sa place dans la vie. On y développe les valeurs de solidarité, d’entraide, d’engagement. Avoir le plaisir de se sentir relié aux autres, et c’est bien là l’essentiel du bonheur (scientifiquement démontré). Apprendre de soi et comprendre de sa relation à l’autre. Le sport est bien sûr une école de la vie. Crucial aussi à un moment où l’adolescente n’est pas à l’aise avec son corps, où elle part à la reconquête de son image corporelle en mutation. Le sport, pour les filles, c’est aussi apprendre à transgresser des règles, à ne pas rester soumises aux normes, aux dictats, à sortir de cette image de « petite fille sage » que les parents imposent depuis l’enfance ; Reprendre confiance en soi, expérimenter de nouvelles pratiques, éprouver un sentiment de liberté intérieure, redonner du sens à son parcours.

Encore faut il que les femmes soient au rendez vous, qu’elles soient encouragées à pratiquer dès le plus jeune âge, qu’elles puissent avoir accès facilement à toutes les pratiques sportives, que ce soit en zone urbaine, en zone d’éducation prioritaire, ou en zone rurale, et que la société reconnaisse pleinement leur valeur.

Au sein de l’entreprise aussi, des initiatives de pratiques sportives partagées entre collègues se développent. S’expriment alors des valeurs d’émulation, de persévérance, d’entraide, de partage, …

Auprès de publics sensibles, tels que les femmes SDF, handicapées, souffrant de cancers, ….le sport apporte une réponse aux maux du quotidien, en amenant la personne à vivre une expérience autrement et à se remettre à vivre le moment présent en étant actrice et non plus victime.

Ce livre donne des exemples partout en France d’initiatives qui permettent de faire avancer la pratique du sport au Féminin, que ce soit via des enseignants, des responsables de clubs, des collectivités, des personnalités … C’est un état des lieux très complet qui permet de mieux saisir les enjeux et surtout qui permet d’ouvrir des espaces, de démontrer le champ des possibles. A nous de jouer pour faire bouger les lignes.

Alors…1,2,3 …les filles, A vos baskets Toutes !

Et pour les Angevin(e)s, Fabienne Broucaret sera à la librairie Richer le samedi 3 septembre, à 16h pour dédicacer son livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *